"Nous assistons à la crucifixion de l'homme et du monde, mais

                    le dernier mot sera à la Resurrection"







                       En feuilletant le catalogue des Editions arma artis, je suis tombé sur cette phrase du grand philosophe russe Nicolas Berdaieff, placée en exergue.je me permets de l'illustrer par un fragment de fresque de Pierro della Françesca. Ce visage est l'un des seuls peut-etre à pouvoir évoquer, dans sa mystérieuse plénitude le triomphe de celui que Pierre lui meme, dans les Actes des apotres , apelle magnifiquement  le Prince de la Vie.