CLEMENT D'ALEXANDRIE


                                        " LES STROMATES "




                Que l'on pourrait traduire plus simplement par " Mélanges "

          Saint-Clement d'Alexandrie, Père de l'Eglise, est né à Athènes vers

          150, et est mort en Asie Mineure vers 220 . Il assura la direction

           de l'Ecole d'Alexandrie .

                  Il n'y a pas dans la littérature chrétienne, avant l'oeuvre

          d'Origène et celle de Saint-Irénée , de texte aussi important que les

           " Stromates " de Clément . C'est l'oeuvre d'un intellectuel, familier

            avec toutes les doctrines philosophiques de l'antiquité, qui se

            convertit au christianisme, et qui s'efforça  d'etablir d'emblée sa

            religion au rang des grandes philosophie de l'époque . Il en exposa

            la richesse de son contenu intelligible, et bien plus ,il en revendiqua

            même pour elle une supériorité indiscutable aussi bien au point de

            vue de la connaissance de la vérité , que de la sagesse de la vie.

                     Clément d'Alexandrie n'hésite pas à traiter les sujets les plus

            difficiles: Structure de la foi et ses rapports avec la philosophie,

            place des révélations juive et chrétienne dans l'histoire, devenir

            posthume de l'homme, cosmologie, existence d'une gnose orthodoxe,

            voies et degrés de la connaissance de Dieu et de l'union à Dieu.


                        Son oeuvre audacieuse semble avoir fait peur aux savants

            chrétiens des siècles suivants. Nous en retrouverons neanmoins des

            échos dans ce courant spirituel que l'on nomma " Les mystiques

            Rhénan " du XIV° siècle, je veux citer Maitre Eckhart, Tauler, Suso

            et le siècle suivant Nicolas de Cues à travers son ouvrage "De la

            Docte Ignorance "

                           Oeuvre difficile, mais à découvrir ou à redécouvrir avec

            grand intérét : Si la religion chétienne se pose en Rite, Dogme et

            Morale, Clément d'Alexandrie nous enseigne qu'elle est aussi voie

            de connaissance et d'union mystique avec Dieu .






                        L'édition que nous présentons est celle parue en 1951 aux

             Editions du Cerf, en deux volumes dans la collection "Sources

             Chrétiennes " . L'introduction est de Claude Mondesert,

             la traduction et les notes de Marcel Caster .







 
 





          .