FRAGMENS

                                          extraits des

                                 Manuscrits du Vatican

                                             et du

                                  Brèviaire Mozarabique
                       
                                adaptés en forme de prières

                                      aux cent cinquante

                                   PSAUMES DE DAVID


                               par l'abbé De Surlemonde


                                            ___________






                                    L'ouvrage que nous présentons aujourd'hui est

           curieux à plus d'un titre . Il est l'illustration du rite "Wisigoth "

           ou "Mozarabe " , forme de liturgie catholique en usage dans les

            diocèses de l'Espagne à partir du VII° siècle . Il est aujourd'hui

           célébré dans le diocèse de Tolède .

                                       Après l'invasion musulmane de 711, les chrétiens

            réstés dans la péninsule ont pu, en vertu du statut de "dhimmi " que

           l'islam accorde aux " gens du Livre " , conserver leurs biens et

           exercer leur culte , en échange d'un impôt " la djizya " .

                                         Les chrétiens mozarabes de royaumes musulmans

            vécurent en quelque sorte  en autarcie pendant quatre siècles,

            jusqu'à la reconquète et l'envoie de moines de Cluny qui bâtirent

            leurs monastères  tout le long du chemin de Saint-Jacques,le

             Camino francès .

                                              Dans Tolède reconquise, les évèques et les

              moines clunisiens voulurent imposer la réforme grégorienne au

              grand dam  de ces chrétiens mozarabes qui voulaient conserver

              leur vieille liturgie de Saint-Isidore .

                                                S'en remettre au jugement de Dieu. Un

               autodafé fut organisé, on jeta dans les flammes deux missels des

               liturgies "concurentes " . La légende dit que l'apôtre Jacques de

              Zébédée apparut et les retira du feu . Devant cette réponse

               miraculeuse, il fut décidé que les deux liturgies auraient droit de

               cité à Tolède, où elles se pratiquent encor jusqu' à nos jours .

                                                      L'ouvrage que nous présentons est la

                traduction du latin de cent cinquante psaumes de David, adaptés

                à la liturgie Mozarabe, qui servaient de prières récitatives .

                                                         L'édition date de de 1827, elle est

                 l'oeuvre d'un savant religieux, l'abbé De Surlemonde, on la

                 trouvait à Marseille chez Jean Bayssié, libraire place Cul-de-

                 Boeuf .




                                                 __________________