MASQUE ROYAL KUBA










                 Le masque que nous présentons aujourd'hui est à bien des

        egards exceptionnel. Masque royal porté seulement par le roi dans

        la capitale Mushenge et par des régents en province.

                  Son nom est "Mwaash a  mboy " . Il provient du royaume

        Kuba, regroupant une vingtaine de peuples Bantous dans l'ex

        Republique Democratique du Congo, aujourd'hui le Zaire. Il a été

        ramené en France dans les années 1960, lors de l'independance.

                    L'art Kuba est avant tout royal et aristocratique. Les costumes

       de céremonie des rois et dignitaires du royaume  constituent des signes

       de prestige codifiés, en fonction des motifs géometriques abstraits et

       des couleurs utilisées.

                     Le masque que nous présentons est un masque  cimier,

        constitué de bois, raphia tissé, perles de verre  assemblées dans un

       décor géométrique et d'un grand nombre de Cauris (coquillages ),

       cousus sur l'ensemble. C'est un " masque  élephant ", sa partie

       supérieure se prolongeant par un appendice en forme de trompe.

       L'élephant symbolisant par sa taille et sa puissance le pouvoir royal

       ainsi que la sagesse. Sa face est parée d'une peau de léopard,

       représentant lui la force et l'agilité.

                        Les yeux sont ornés de grosses bagues de verre bleu,

       insigne d'un statut social très élevé, le collier de perles de verre rouge

       entourant la trompe, figurant la plume de perroquet rouge placée

       dans la bouche du roi lors de rites importants. Ce masque était porté

       surtout lors de rites de circoncision et d'initiation " Nkaan ", rites de

       puberté où le jeune homme devait gagner son statut d'adulte. Plus

       rarement lors de cérémonie funéraires, seulement s'il s'agissait  de

       personnages importants du royaume .

                        Les objets d'art du royaume Kuba sont peu nombreux en

       Europe; on en trouve présentés au British Museum, au Musée du Quai

       Branly,  en Belgique au Musée Royal de l'Afrique Centrale ...

                         
                        Et à la Librairie Galerie Liber à Marseille,

                             mais là, c'est  aussi à la vente .